Rechercher efficacement un échange de logement sur le site www.homelink.org

Il existe plusieurs façons de rechercher efficacement un échange de logement sur le site www.homelink.org.

1.

Vous pouvez rechercher selon le pays de destination souhaité. Il vous suffit de cliquer sur le nom du pays sur la page d’accueil. Par exemple, vous souhaitez aller en France.

Vous obtiendrez ainsi la liste des échanges disponibles sur la France. Vous pouvez aussi visualiser cette liste sous forme de carte géographique.

2.

Vous pouvez rechercher par ville et vous obtiendrez les annonces qui se trouvent dans un rayon de 70 km autour de la ville, à vol d’oiseau. Si vous recherchez par rapport à une région, par exemple la Corse, contrôlez bien que votre liste est triée par « Distance ». Les premières annonces de votre liste seront les plus proches de la destination souhaitée. Plus on descend dans la liste, plus on s’éloigne du centre de la destination choisie.

3.

Vous pouvez rechercher par continent, si vous avez envie, par exemple, de trouver un échange sur le continent africain.

Affinez votre recherche

1.

Vous pouvez ensuite affiner vos recherches en indiquant le pays ou vous habitez et en appuyant sur OK. Votre liste ne mentionnera que les annonces qui recherchent votre pays ou qui sont ouvert à toute destination.

En cliquant sur l’option « Qui recherchent mon pays », vous limitez la liste uniquement aux annonces qui ont spécifiés votre pays dans leur destination souhaitée.

2.

Le rectangle noir à gauche de votre liste vous permet de peaufiner votre recherche. Vous pouvez indiquer le nombre de chambre ou de salle de bains, le type de logement (par exemple si vous cherchez un bateau ou une péniche !).

3.

La rubrique « Aménagements et équipements » vous permet, par exemple, de rechercher un logement qui dispose d’une piscine.

4.

La rubrique Affinités & Affiliations vous permet de rechercher un échange avec des personnes qui ont les mêmes centres d’intérêt que vous. Par exemple, si vous êtes férus de golf, il sera peut-être agréable d’échanger avec d’autres golfeurs, de manière à s’échanger également les informations sur la pratique de ce sport dans les destinations réciproques.

Conseils

  1. N’hésitez pas à contacter plusieurs personnes simultanément. Vous augmentez ainsi votre chance de trouver un échange. Il m’est arrivé d’envoyer plus de 50 demandes pour trouver une villa avec piscine au sud de la France.
  2. Fixez-vous un moment dans la semaine pour faire des recherches. Le dimanche soir est idéal pour moi. Je passe un moment agréable à rechercher et à contacter les autres membres et je m’endors avec des rêves plein la tête. Excellent pour lutter contre le blues du dimanche soir et pour se lever le lundi matin de bonne humeur.
  3. En triant votre liste de recherche par « Plus récents », vous aurez toujours les dernières annonces qui apparaîtront en premier.
  4. Si vous remplissez correctement votre rubrique « Dates et destinations souhaitées » et que vous cochez la possibilité de recevoir des alertes, vous recevrez chaque semaine la liste des annonces qui correspondent à vos recherches.

Bonne chance et rappelez-vous : vous devez être actif dans votre recherche d’échanges de maisons pour mettre toutes les chances de votre côté.

A votre clavier !

 

 

Un échange de maison réussi : le guide de la maison ou homebook

Pour un échange de maison réussi, la préparation est importante. Plus vous vous organisez avant un échange, meilleures sont les chances que tout se passe à merveille et que vous trouviez, à votre retour, votre maison telle que vous l’avez laissée.

Pour cela, le traditionnel « guide de la maison » est indispensable. Il vous permettra de donner tous les renseignements importants à vos échangeurs pour que tout se passe au mieux.
A cela, vous pouvez ajouter un classeur avec tous les modes d’emploi de vos appareils ménagers et un classeur ou une caisse avec les guides touristiques, les brochures de la région, les cartes de promenades, le plan de la ville, ….

Vous pouvez aussi inclure, dans votre guide, une section « Avant de partir » qui indiquera à vos échangeurs ce qu’ils doivent faire avant de quitter votre maison, p. ex. défaire les lits et de mettre le linge à la buanderie, notifier à nouveau l’endroit exact de remise de clés, demander de passer aspirateur + serpillière …

Vous pouvez aussi, ce qui est assez sympa, laisser un livre d’or dans lequel vos échangeurs vous écriront un petit mot en partant. Vous collerez ensuite quelques photos de l’échange et vous aurez, d’ici quelques années, un livre souvenir de tous les échanges effectués. Vous passerez toujours d’excellents moments à vous remémorez les différents endroits et les personnes rencontrées.

Votre guide comprendra notamment :

  • Les numéros de téléphones des personnes de contact, soit des voisins ou membres de la famille, soit des numéros d’urgences (médecin, urgence, pompiers….).
  • Des instructions simples pour les appareils ménagers principaux : cuisinière, four, lave-vaisselle, lave et sèche-linge.
  • Des instructions relatives à l’arrosage des plantes, aux robinets qui ferment mal, au verrouillage et déverrouillage des portes, au système d’alarme… .
  • Un guide simple de l’utilisation de la TV, CD, manétoscope….
  • Si vous échangez votre voiture : l’adresse de votre garage, le carburant utilisé dans votre voiture, les directives pour le stationnement, …
  • Les renseignements relatifs aux services de transport en commun.
  • Les jours de ramassage des ordures, le système de recyclage ou l’endroit où les déposer.
  • Que faire avec le courrier.
  • L’emplacement du panneau électrique en cas de fusible qui lâche.
  • Des bons plans pour économiser sur les prix.
  • Ou boire un café, trouver les meilleurs croissants, acheter une viande de qualité.
  • Vos bons plans restos, traiteurs, livraisons de pizza à domicile…
  • Suggérez l’itinéraire pour une ou plusieurs journées parfaites : balades, restaurants, visites, ….

Vous pouvez envoyer votre guide par mail quelques semaines avant l’échange, de manière à ce que vos échangeurs puissent le lire et vous posez des questions s’ils n’ont pas compris certains points.

Si vous souhaitez obtenir un modèle de guide de la maison que vous pouvez suivre et modifier à votre convenance (format word), laissez-moi un petit message avec votre nom, prénom, adresse et email et je vous en enverrai un : info(at)homelink.ch.

Sharing Economy ou économie de partage : AirBnb ou HomeLink ?

Lorsque l’on parle de « Sharing economy », d’économie de partage ou économie collaborative, le cas de Airbnb est souvent cité, à tort. AirBnb ne relève nullement de l’économie de partage.

Pour bien comprendre la définition d’économie de partage, il faut remonter dans le temps. Au Moyen Age, les paysans cultivaient des terres communes. Chacun les entretenait et des règles régissaient l’utilisation des fruits. Or, chez Airbnb, le phénomène est pour le moment dominé par l’économie du capitalisme, l’idée première n’étant pas de partager, mais de gagner de l’argent. Ceci d’autant plus que de nombreuses agences de location emploient désormais la plateforme Airbnb.

Le cas de HomeLink est bien différent. Les membres de HomeLink n’ont aucune possibilité de faire de l’argent, de monnayer leur logement. Ils ne peuvent que l’échanger contre un autre logement, le temps des vacances. Nous sommes là totalement dans une économie collaborative.

Pour l’utilisateur de HomeLink ou de Airbnb, qu’est-ce-que ça signifie au final ?

C’est très simple. Pour une semaine de vacances à NewYork, avec HomeLink, vous ne payez pas du tout votre logement américain, à condition que vous mettiez à disposition votre logement en Suisse à vos échangeurs américains. Avec Airbnb, vous payez la location de votre logement américain, ce qui induit une charge supplémentaire de CHF 150.- à CHF 500.- par nuit, soit près de CHF 1’000.- pour une semaine.

De plus, l’économie de partage voit d’un mauvais œil les pseudo acteurs de cette économie comme Uber, Airbnb, Ebay… : ces mastodontes planquent leurs bénéfices dans les paradis fiscaux.  La maison mère d’Airbnb, elle, a bien son siège en Californie, à San Francisco. Mais elle est en fait domiciliée à 4800 km de là, dans un minuscule État de la côte Est des États-Unis, le Delaware. Celui-ci compte plus d’entreprises enregistrées – plus d’un million – que d’habitants, environ 930 000 ! L’ONG britannique Tax Justice Network le plaçait il y a encore quelques années à la première place de son classement de l’opacité financière. Source : www.bastamag.net

A bon entendeur !

Le Slow Travel ou comment voyager autrement en échangeant sa maison

Le Slow Travel, qui signifie littéralement voyage lent, est une manière de voyager simplement, en prenant le temps de la découverte. En échangeant sa maison, vous pratiquez le « Slow Travel » en posant  vos valises à un endroit, et en savourant la région.

Petit frère du « Slow Food » qui vous apprend à déguster des produits de qualité en prenant son temps, le « Slow Travel » refuse également les règles de la société moderne qui exige que tout aille vite !

Gagner du temps… c’est désormais une recherche perpétuelle de la majeure partie des gens, que ce soit dans la vie privée comme dans la vie professionnelle.

Voyager à toute vitesse, en parcourant le plus de kilomètres possibles dans les deux semaines qui nous sont imparties pour les vacances, et pouvoir dire que nous avons visité un nombre incroyables de lieux…. C’est ce à quoi tend notre tourisme actuel. C’est notre frénésie et notre boulimie de consommation qui nous dicte cela.

Le Slow Travel vous invite donc à vous poser, à savourer les lieux, à vous imprégner d’autres coutumes, d’autres gastronomies. Fini les circuits classiques et les kilomètres avalés. Le Slow Travel nous permet de marquer une pause dans notre rythme de vie effréné et asphyxiant.

Et pour cela, l’échange de maisons est un excellent moyen de s’initier au Slow Travel.

Vous poserez vos valises dans une maison ou un appartement qui vous plaira, parce que vous l’aurez choisi.

Vous apprendrez à connaitre votre partenaire d’échanges en communiquant avec lui par mail ou par téléphone. Ce dernier vous apprendra les us et coutumes de sa région, vous indiquera les lieux à ne pas manquer, ceux qui ne figurent pas forcément dans un guide touristique.

Vous ferez connaissance quelquefois avec vos voisins ou d’autres personnes du village.

En débarquant dans votre maison d’échanges à Vancouver pour 3 semaines, vous allez vous immerger dans la culture de cet endroit, vous aurez l’impression finalement de vous être imprégner de l’atmosphère de cette ville, vous ferez quelques excursions aux alentours : Wisthler, l’Ile de Vancouver,… mais avec toujours la joie de rentrer « chez vous » ;-).

Et surtout, vous vous serez posés et reposés, ce qui est le but principal des vacances.

Le slow travel et l’échange de maisons : un même état d’esprit…

Découvrir une région ou un pays étranger à toute vitesse empêche de savourer le moment présent. Il est vrai qu’avec en moyenne 5 semaines de congés par an, la plupart d’entre nous aurait tendance à concentrer au maximum ses vacances : se déplacer à l’autre bout du monde et se contenter d’un ou deux endroits clé pourrait sembler frustrant.

Tout est bien sûr une question de juste milieu : le Slow Travel invite le voyageur à privilégier la qualité à la quantité.

Plus d’infos sur le Slow Travel : http://www.consoglobe.com/le-slow-travel-pour-voyager-autrement-cg

Qu’est-ce qui est inclus dans le prix de la cotisation HomeLink Suisse (de CHF 100.- à CHF 130.-) ? ou comment payer votre logement pour les vacances CHF 3.50 la nuit pour toute la famille !

Le prix de la cotisation annuelle HomeLink Suisse – association qui permet d’échanger votre logement avec des membres HomeLink du monde entier – se monte à CHF 130.- (prix maximum). Ce prix peut baisser jusqu’à CHF 100.-  si vous renouvelez votre inscription pour trois ans. Mais qu’est-ce qui est inclus dans ce prix ?

  1. Le support de HomeLink Suisse et HomeLink International :
    HomeLink Suisse, par l’intermédiaire de Marie et Helena, vous assistent tout au long de l’année si nécessaire et se font un plaisir de répondre à toutes vos questions dans votre langue maternelle (allemand – français – anglais). Pratiquant elles-mêmes l’échange de maisons, elles sauront vous donner les conseils nécessaires et vous guider dans la préparation de votre premier échange, si vous ne vous sentez pas rassurés.
    Garantie de suivi grâce à nos 20 représentants à travers le monde, HomeLink est au bout du téléphone en cas de demande, de conseil ou de contentieux. Marie et Helena sont en contact permanent avec ces représentants et prendront contact avec eux si vous avez besoin d’une aide particulière pour trouver un échange dans leur pays ou si vous avez besoin d’aide sur place.
  2. L’accès à la base de données des membres de HomeLink durant une année :
    En vous acquittant de la cotisation HomeLink, vous vous offrez plus de 10’000 résidences secondaires dans le monde entier, soit près de 25’000 offres d’échanges. La Suisse est un pays très recherché et vous n’aurez pas de difficultés à trouver une destination pour vos prochaines vacances… à moins que vous ne souhaitiez échanger votre studio en banlieue contre une maison avec piscine sur une colline de Toscane !
    La base de donnée vous permet une recherche ciblée : vous pouvez rechercher les logements qui se situent dans une ville précise, une région, un pays ou même un continent. Vous pouvez également n’afficher que les membres qui ont mentionnés la Suisse dans leurs destinations souhaitées. Un tri plus avancé vous permet de sélectionner le nombre de chambres désirées, de lits, les maisons avec piscine, et même selon affinités, par exemple, en échangeant avec un autre membre golfeur… ce qui vous assurera des conseils avisés en la matière !
    Garantie de confidentialité, HomeLink assure la protection technologique de vos coordonnées personnelles, accessibles exclusivement aux adhérents HomeLink.
  3. La possibilité d’organiser autant d’échanges que souhaités durant une année :
    La cotisation de HomeLink vous permet d’organiser autant d’échanges que possible durant l’année où vous êtes membres. Rien ne vous empêche de partir en vacances en famille 1 semaine à Pâques, 3 semaines en été et 1 semaine en octobre.  Vous aurez réalisé séjourner à l’étranger durant 35 nuitées pour le prix de CHF 130.-, ce qui vous fait une moyenne de CHF 3.50 par nuit pour toute la famille. Je vous défie de trouver meilleur marché !
  4. L’accès aux services en ligne de HomeLink :
    1. Le contrat d’échange :
      Garantie d’engagement et de bonne entente, le contrat HomeLink est simple d’utilisation et facile d’accès. Il vous permet de partir tranquille avec une permission écrite de séjourner chez autrui. Vous y préciserez les dates exactes de l’échange, le nombre de participants, la remise des clés, etc
    2. L’évaluation de l’échange :
      Garantie d’un contrôle de qualité, le Formulaire d’évaluation de l’échange vous permet de nous fournir un commentaire précieux concernant le déroulement de l’échange. HomeLink peut ainsi agir en conséquence afin de maintenir la qualité du réseau.
  5. La triple protection de HomeLink Suisse :
    Garantie d’une protection élargie, HomeLink vous aide dans différentes circonstances :

    • en cas d’annulation
    • en cas de dommage et dégâts
    • en cas de non-satisfaction

    Pour en savoir plus

 

 

 

Vous n’êtes pas parti en vacances cet été ? Vivez à 100 % en échangeant votre maison ou appartement et utilisez l’argent économisé pour découvrir le monde.

Boulot…dodo…toute l’année… les factures, les impôts,…. Et, au moment de faire les comptes et de vous offrir enfin ce voyage tant attendu, vous vous rendez compte que votre budget vacances est trop serré.

Mais il existe pourtant une solution assez simple pour vous permettre de voyager plus souvent et sans devoir vous serrer la ceinture le reste de l’année :

Si vous payez les annuités de votre maison ou votre loyer tous les mois, pourquoi ne pas utiliser votre logement pour vous permettre de partir en vacances, et même plusieurs fois par année ?

La plateforme de HomeLink International vous permet d’avoir accès à plus de 10’000 offres d’échanges de logement dans le monde entier. En vous affiliant à HomeLink International, ceci ne vous coûtera que CHF 130.- par an (CHF 100.- pour les années suivantes). Grâce à cette affiliation, vous pourrez désormais emprunter le logement d’un autre adhérent, en contrepartie du vôtre, et ceci sans aucune compensation financière.

Curieux de savoir comment ça fonctionne ? En savoir plus 

En plus d’économiser l’argent du logement, vous serez comme chez vous, c’est-à-dire économie sur les frais de restaurants, sur la location des vélos,… . Parfois même, vous échangerez également votre voiture et vous économiser encore sur les frais de déplacements.

Il existe plusieurs façons d’économiser son argent ou même de faire de l’argent grâce à son logement,  :

  • Vous pouvez louer votre appartement durant vos vacances. Mais attention, la philosophie est différente de l’échange de maisons qui fonctionne grâce à la confiance mutuelle. En louant votre appartement, vous encaissez de l’argent et vos locataires pourraient en abuser, dans le style « Je paie, donc j’en profite »Il existe des sites comme Homelidays, Airbnb.
    De plus, pour louer votre logement, vous devez être propriétaire. La sous-location n’est pas permise. Alors que l’échange de maisons n’implique aucune transaction financière et n’est donc pas considérée comme une sous-location.
  • Vous pouvez aussi louer uniquement une chambre, soit pour une ou plusieurs nuits, soit à l’année à un étudiant. Mais là également, vous devez être propriétaire.
  • Si vous pourrez peut-être séduire le 7e art en louant votre logement pour un tournage. Tous types d’habitations sont recherchés, du studio d’étudiant à la villa de maître. Pour cela, il faut déposer votre dossier dans une agence de casting.

Mais la manière la plus cool, la plus humaine et la plus enrichissante reste l’échange de maisons. Non seulement vous voyagerez plus souvent, plus loin et plus longtemps, mais en plus vous ferez connaissance avec des gens extraordinaires et vous aurez la satisfaction de faire confiance à l’autre et en plus, ça fonctionne.

Plus d’info sur www.homelink.ch

Echange de maisons (Suisse) : annulation : que faire si une des deux familles a un imprévu au dernier moment et doit annuler l’échange ?

Echange de maisons : annulation ? Vous avez conclu un échange de maisons avec un partenaire d’échange via la plateforme HomeLink et, peu avant la date des vacances, un membre de l’autre famille tombe malade et est dans l’impossibilité de voyager. Que faire ?

 

En choisissant l’échange de maisons comme manière de voyager, il est certain que vous choisissez l’aventure. Ce genre de soucis reste heureusement rare, mais il arrive tout de même certaines fois que l’échange ne puisse pas avoir lieu. Que se passe-t-il dans ce genre de situation ?

 

Il faut savoir que lorsqu’un échange de maisons est conclu, un contrat d’échanges en ligne permet de mettre sur le papier toutes les conditions de l’échange et d’effacer les malentendus et problèmes de compréhension qui pourraient être liés à la langue.

Ce contrat représente plus une valeur morale que juridique. Il lie les deux parties de l’échange et spécifie qu’un échange ne peut être rompu qu’en cas de problèmes graves (maladie ou décès).

 

Si un échange est annulé, la recherche d’une solution satisfaisante pour l’échangeur lésé se passe en trois temps :

  1. Le partenaire d’échanges qui est dans l’impossibilité de voyager va déjà essayer de trouver une solution auprès de ses proches : un cousin dont l’appartement est libre à cette période, un oncle qui possède une résidence secondaire, ….
  2. Simultanément, le représentant HomeLink du pays en question va également lancer un appel à solidarité à tous les membres HomeLink de son pays. Une solution peut généralement être trouvée au sein de la communauté HomeLink. Bien sûr, il se peut que le logement se trouve dans un autre endroit ou ne soit pas aussi cosy, mais, si une solution de remplacement est trouvée, la tolérance doit prévaloir.
  3. Si, par malheur, aucune solution de remplacement n’est trouvée, HomeLink Suisse se propose d’aider son membre en s’engageant à lui verser le 80 % des frais engendrés par l’annulation sur présentation des quittances, mais à hauteur maximale de CHF 2’000.-.

Vous trouvez plus de renseignements sur les 6 garanties HomeLink au lien suivant : http://www.homelink.ch/wp/garanties/

Au printemps 2015, HomeLink Suisse a dû chercher une solution de remplacement pour un membre de HomeLink habitant à Hawaï dont l’échange de maisons avec la Suisse avait été annulé sans motif suffisant. Malheureusement, les deux partenaires d’échanges n’avaient pas signé le contrat en ligne et s’étaient entendu uniquement par mail. Le membre de HomeLink Suisse qui avait annulé l’échange alors que les billets d’avions étaient déjà achetés a été exclu immédiatement de la plateforme d’échanges de HomeLink.

HomeLink Suisse a lancé un appel à la solidarité auprès de ses membres et, en moins de deux semaines, six solutions de remplacement (prêt d’une résidence secondaire, proposition d’accueil et d’hospitalité, …) ont pu être proposées aux membres HomeLink d’Hawaï.

C’est ainsi que la plupart des annulations enregistrées se résolvent.

 

Combien de temps à l’avance dois-je commencer les recherches d’un échange de logement ?

Planifier son prochain échange de logement, ça se prépare plus ou moins longtemps à l’avance. Il y a d’abord toute la phase de recherche, puis la phase d’organisation et ensuite, la phase de préparation de l’échange.

Heureusement, la Suisse est un pays touristique par excellence, avec une offre beaucoup moins importante que la demande. Vous ne devriez pas avoir trop de difficultés à trouver un échange de logement si vous suivez nos conseils.

La phase de recherche d’un échange de logement

Plus vous vous y prenez rapidement, meilleures sont vos chances. D’une manière générale, vous devriez commencer le processus de recherche et d’organisation d’un échange environ entre 6 mois avant l’échange. Si vous prévoyez assister à un événement de renom, vous pouvez commencer le processus plus tôt que cela.

Beaucoup de personnes connaissent la date de leurs vacances une année à l’avance. C’est le cas par exemple des membres HomeLink qui travaillent dans l’enseignement. Ceci leur permet d’envoyer déjà très tôt des offres pour les prochaines vacances d’été.

Pour les vacances d’été, les premiers contacts sont déjà pris en septembre, octobre, novembre, avec un pic d’activités en décembre, janvier et février.

Mais, pas de soucis, chaque jour de nouvelles offres font leur apparition sur la plateforme HomeLink International, ce qui permet à une personne qui rejoint le réseau durant le printemps de quand même trouver son bonheur, et aux personnes qui n’ont pas pu organiser leurs vacances plus tôt de ne pas rester sur le carreau.

L’important, c’est de respecter certaines règles afin d’augmenter vos chances de trouver un échange :

  1. Soignez votre annonce d’échanges :
    • agrémentez votre listing de belles photos de l’intérieur et de l’extérieur (ou quartier) de votre logement, photos de sites à visiter dans les environs, une photo de vous sur votre profil ;
    • rajoutez des textes descriptifs, mettez en valeur votre logement : qu’est-ce qui fait que vous vous y sentez bien ; votre quartier, votre environnement.
    • De compléter vos dates et destinations souhaitées
  2. Soyez actif sur la plateforme HomeLink :N’attendez pas que les offres d’échanges vous tombent dessus. Vous pouvez agir de deux façons :
    • Vous avez un ou plusieurs endroits que vous souhaiteriez visiter : alors faites une recherche géographique, par exemple en écrivant « Toscane » dans la case « Où souhaiteriez-vous aller ? » et contacter toutes les offres qui vous intéressent. Même si vous n’avez pas encore vos dates précises, vous pouvez leur demander s’ils souhaitent visiter la Suisse l’été prochain.
    • Vous n’en savez trop rien, alors consultez chaque semaine la liste des « Dernières offres  – 7 jours ». Vous y trouverez toutes les offres publiées au cours des derniers sept jours ainsi que toutes les offres dont les textes, photos, dates et destinations ont été édité au cours des derniers sept jours. Cette liste est donc un moyen pour vous de contacter les membres au moment où ils sont actifs dans le système.

Mais, la première chose à faire, si vous êtes encore sceptique quant à l’échange de logements, c’est de franchir le pas, de vous inscrire sur HomeLink International et de tester une première fois ce système de vacances. Vous ne pourrez plus vous en passer. A bon entendeur.

 

Les 5 dernières plus belles offres d’échange de logement sur HomeLink International (Suisse)

Voici les 5 dernières plus belles offres d’échange de logement qui ont été enregistrées chez HomeLink International ces derniers jours :

Chaque jour, de nouvelles offres d’échange de logement sont proposées sur notre plateforme d’échange de maisons et d’appartement. L’offre est sans cesse renouvelée et on peut ainsi rêver tout au long de l’année. En définissant la page www.homelink.org comme page de démarrage dans les paramètre de votre navigateur, vous êtes ainsi sûrs de ne rater aucune offre exceptionnelle. En effet, sur la page d’accueil de notre plateforme, vous verrez toujours les 3 offres d’échanges les plus récentes. Si une offre vous fait particulièrement rêver, n’hésitez pas et contactez-les. Si l’échange n’est pas possible durant la période proposée, la famille en question pourrait vous faire part également de son intérêt pour une prochaine fois. Voici comment se présente notre page d’accueil :

homepage FR

 

 

Nous avons sélectionné pour vous les 5 dernières plus belles offres d’échange, de celles qui font réellement rêver tout au long de l’année :

1. Une roulotte en Nouvelle Zélande : Il n’y a pas que des maisons et des appartements qui s’échangent. Vous pouvez trouver quelquefois des propositions très originales comme cette roulotte près de Christchurch en Nouvelle Zélande, avec un équipement luxueux pour 2 personnes.

Echange de logement Nouvelle Zélande

2. Une villa à Hawai avec une grande piscine, jacuzzi et sauna

Echange de maisons Hawaii

3. Une hacienda en Californie, avec piscine, à quelques minutes de la ville de Santa Barbara

Echange de maisons USA

4. Un loft en plein cœur de Manhattan

Echange de maisons New York

5. Villa avec vue sur la mer et piscine sur les hauteurs de Nice

Echange de maisons Nice - France

Bien sûr, ces membres vont être noyés sous le nombre d’offres d’échange qu’ils vont recevoir. Peut-être Est-ce utopique d’imaginer échanger avec eux, mais rien n’est impossible. Tout est une affaire de feeling dans l’échange de maisons et ces membres peuvent avoir un coup de foudre pour votre petit nid et la région dans laquelle vous habitez. Alors pourquoi ne pas essayer ?

Il existe également plus de 10’000 offres d’échange plus accessibles (voir les offres). N’hésitez pas et contactez HomeLink Suisse : info@homelink.ch

 

Quels sont les critères pour pouvoir échanger sa maison ?

Critères « matériels »

Il n’existe aucun critère particulier pour pouvoir échanger sa maison. En tout cas, aucun critère d’ordre « matériel ». Vous pouvez échanger quel que soit l’endroit ou le logement dans lequel vous habitez : un studio au centre de Zürich ou un château sur les hauts de Neuchâtel, une roulotte dans une prairie en Appenzell ou un bateau sur le lac Léman. L’important, c’est que votre logement soit aménagé avec amour et qu’il soit correctement entretenu.

Locataire ou propriétaire

Bien sûr, il est plus simple d’échanger son logement si vous en êtes le propriétaire. Cependant, un locataire peut sans aucun problème échanger son logement. Cela équivaut à le prêter à des amis. Il ne s’agit nullement d’une sous-location, car aucun argent n’est perçu en contrepartie. Il est toutefois préférable, pour des questions d’assurance, d’en parler à votre propriétaire.

Critères « immatériels »

Plus que des critères « matériels », l’échange de maisons ou d’appartement fait appel à des qualités personnelles indéniables. Echanger sa maison, laisser son logement à disposition de personnes « étrangères » pour un laps de temps défini, prêter son lit, sa salle de bains…. tout cela n’est pas à la portée de n’importe qui.

Pour pouvoir échanger sa maison, il faut avoir :

  • envie de faire plaisir : échanger sa maison, c’est recevoir des personnes chez soi. Il faut avoir envie de les recevoir, ça se ressent fortement : un bouquet de fleurs, un petit mot de bienvenue, des produits du terroir, un cadeau pour les enfants… c’est ce genre d’attention que vous préparerez pour vos partenaires d’échanges, de manière à ce qu’ils se sentent à l’aise en étant chez vous.
  • Une anecdote au sein de HomeLink raconte que des échangeurs du Texas ont eu l’idée de poser sur les tables de nuit de leur chambre à coucher des cadres avec les photos… de leurs échangeurs français. Une façon de déclarer « Vous êtes ici chez vous durant deux semaines. ».
  • envie de partager : vous aimez votre logement, vous connaissez plein d’endroits merveilleux où vous allez vous ressourcer, prendre un verre ou partager un bon repas. Plutôt que de fermer votre porte durant deux semaines, l’idée de partager avec une autre famille tous vos « bons plans » vous paraît géniale. Eh oui, pourquoi ne pas permettre à d’autres personnes d’en profiter. Et en même temps, vous bénéficierez, vous aussi, de leur logement et de leur bons plans. Echanger sa maison ou son appartement, c’est aussi échanger ses bonnes adresses, préparer une liste de bons conseils, de proposition de balades ou d’excursions, …
  • un esprit ouvert : oui, il se peut que, malgré les photos, malgré le bon sentiment que vous aviez, malgré toute la communication que vous avez établi avant l’échange, vous vous aperceviez, en arrivant dans votre maison d’échange, que les personnes qui y habitent ont une conception de la vie bien différente de la vôtre. Peut-être ont-ils laissés un frigo vide alors que vous avez préparé un bon repas pour leur souhaiter la bienvenue, peut-être que vous avez l’impression qu’ils ont quitté leur logement à la hâte (vaisselle sur la table, miettes, …) alors que vous, vous avez nettoyé et rangé votre maison durant les deux derniers jours. Ce sont des choses qui peuvent arriver – heureusement pas fréquemment. Mais il faut toujours se rappeler que nous n’avons pas tous les mêmes idées et il faut être prêt à l’accepter. Ce genre de déconvenue peut également arriver lorsque vous réservez un hôtel : la photo laisse penser qu’il se trouve directement sur la plage, alors qu’il faut traverser une route principale pour y accéder ou que la voie de chemin de fer passe juste derrière l’hôtel. La tolérance vous permettra d’accepter qu’une famille ait pu être stressée au moment du départ et n’ait pas pu préparer sa maison correctement. La tolérance est la mère des vertus.
  • le goût de l’aventure et de la découverte : les échanges de maisons vont vous amener dans des régions dans lesquelles vous n’auriez jamais imaginé passer vos vacances. Un coup de cœur pour une maison au Danemark ou dans la vallée de la Loire et vous voici parti pour de nouvelles découvertes. Lorsqu’on échange sa maison, il faut également être souple sur la destination. Vous pouvez peut-être rêver de passer un été à Hawaii et, malgré plusieurs demandes, ne pas trouver l’échange de vos rêves là-bas. Et vous voilà parti pour trois semaines au Québec, car vous avez reçu une offre d’échange alléchante et que vous avez finalement décidé de changer de cap.
  •  la confiance : faire confiance à l’autre et à la vie, c’est le plus beau cadeau de l’échange de maison. Oui, les personnes qui pratiquent l’échange de maisons sont des personnes de confiance, qui, elles-mêmes, font confiance à l’autre. Et c’est grâce à cette confiance que ce système de vacances fonctionne. Il repose uniquement sur la confiance mutuelle. Vous êtes chez les personnes qui sont chez vous. Leurs soucis sont les mêmes que les vôtres. Leur respect est identique au vôtre. Alors, dans ce monde de suspicion et de méfiance, faire confiance à l’autre nous fait un bien énorme.

Et surtout, il faut s’inscrire à un réseau. Il existe de nombreux sites d’échanges de maisons ou d’appartements. Certains sont gratuits, d’autres payants. HomeLink International possède l’avantage d’être une association à but non lucratif avec des représentations dans chaque pays, ce qui veut dire que vous avez une personne de contact en Suisse qui pourra vous répondre à vos questions et vous aider en cas de difficultés. Plus d’infos sur www.homelink.ch.